par Eva / Dernière mise à jour : le 08/11/2022

Configuration requise pour Windows 11

En juin 2021, Microsoft a officiellement annoncé le lancement de Windows 11. Dans le même temps, il a également spécialement publié un programme appelé PC Health Check afin que les utilisateurs puissent vérifier la compatibilité pour Windows 11 sur leurs PCs. Cela illustre également qu'avant d'installer Windows 11, on doit répondre à la configuration minimale windows 11.

RAM : 4 Go ou plus.
Stockage : 64 Go ou plus
Processeur : 1 gigahertz (GHz) ou plus avec au moins deux cœurs sur un processeur 64 bits compatible ou un système sur une puce (SoC).
Microprogramme du système : UEFI, compatible avec le démarrage sécurisé.
TPM : version 2.0 du Module de plateforme sécurisée (TPM)
Carte graphique : compatible avec DirectX 12 ou une version ultérieure, avec un pilote WDDM 2.0
Affichage : affichage haute définition (720p), moniteur de 9 pouces ou plus, 8 bits par canal de couleur.
Connexion Internet : la connectivité Internet est nécessaire pour effectuer des mises à jour et pour télécharger et utiliser certaines fonctionnalités.
L’édition Windows 11 Famille nécessite une connexion Internet et un compte Microsoft pour terminer la configuration de l’appareil lors de la première utilisation.

Après avoir recueilli les commentaires d'un grand nombre de testeurs, Microsoft a assoupli de manière appropriée les restrictions sur le matériel informatique, permettant aux ordinateurs non qualifiés d'exécuter Windows 11 dans Windows Insider Program, mais après la sortie officielle de Windows 11, ces ordinateurs avec du matériel non qualifié seront toujours refusé. En d'autres termes, si vous souhaitez effectuer une mise à niveau vers Windows 11, vous devez toujours répondre aux exigences minimales du système et du micrologiciel, notamment le processeur, la mémoire, le stockage, le micrologiciel du système, le TPM, la carte graphique, le moniteur, la connexion Internet et MSA.

On peut voir que l'assouplissement des restrictions matérielles de Microsoft porte principalement sur le CPU. Pour être précis, il a assoupli le support des séries Intel® Xeon® W. Dans le même temps, l'Intel Core 7820HQ utilisé par son propre Surface Studio 2 est également entré dans la liste de support, le seul regret est peut-être que l'AMD Ryzen de première génération n'apparaisse pas dans la liste de support du processeur Windows 11.

Mettre à niveau Windows 11 : Pourquoi devons-nous répondre à la configuration requise pour Windows 11 ? 

En fait, il n'est pas impossible d'installer Windows 11 sur les ordinateurs qui ne sont pas qualifiés, mais Windows 11 peut s'exécuter anormalement à cause de cela. Cela explique également pourquoi la mise à niveau de Windows 11 doit répondre aux exigences minimales du système. Si les exigences minimales ne sont pas remplies, la stabilité, la sécurité et la compatibilité du système seront affectées.

Stabilité : selon les données de test collectées par Microsoft, la mise à niveau forcée de Windows 11 lorsque la configuration minimale requise n'est pas remplie entraînera une augmentation de 52 % de la probabilité de plantage en noyau de l'appareil mis à niveau. Et l'exécution de Windows 11 sur un appareil qui répond à la configuration minimale requise peut atteindre une expérience sans plantage de 99,8 %.

Sécurité : La raison pour laquelle Windows 11 augmente considérablement les exigences matérielles est due à des considérations de sécurité. Ces dernières années, les cyberattaques à l'échelle mondiale se sont progressivement multipliées. Microsoft a collecté 8 200 milliards de renseignements sur les menaces à travers le monde, et après avoir intégré les avis d'experts du National Cyber Security Center du Royaume-Uni et du Canada, il a amélioré les paramètres de sécurité par défaut de Windows 11. La configuration améliore encore la base de sécurité de Windows pour faire face aux menaces sécurisées sans cesse croissantes.

Compatibilité : ces dernières années, de plus en plus de personnes utilisent la visioconférence, les outils de production et les jeux sur ordinateur. Pour s'assurer que les appareils Windows 11 peuvent répondre à ces exigences, Microsoft a défini une configuration minimale requise pour améliorer la compatibilité matérielle. En d'autres termes, Microsoft a établi une nouvelle référence avec une configuration minimale requise. Tant que votre ordinateur peut répondre à la configuration minimale Windows 11, vous pouvez utiliser la vidéoconférence, les outils de production et les applications liées aux jeux.

Si vous voulez vous assurer que votre ordinateur exécute Windows 11 convenablement, vous devez répondre à la configuration système minimale requise, alors comment mettre à niveau un ordinateur qui n’est pas encore compatible avec Windows 11 ? C'est aussi la question que beaucoup veulent savoir. Dans la suite, je vais vous montrer comment répondre à la configuration minimale de Windows 11.

Comment faire pour répondre à la configuration requise pour Windows 11 ?

Windows 11 configuration minimale requise comprend 8 aspects : CPU, mémoire, stockage, micrologiciel du système, TPM, carte graphique, moniteur, connexion Internet/compte Microsoft, y compris l'architecture, la compatibilité, le nombre de cœurs et la fréquence du processeur, DirectX + WDDM2, la mémoire et la capacité disque disponible sont le contenu clé. Ensuite, nous présenterons chaque contenu séparément, afin que tout le monde puisse comprendre la méthode de mise à jour du contenu pour s'assurer qu'il peut répondre à la configuration minimale Windows 11. 

Cette image montre quels aspects de l'ordinateur ne répondent pas aux exigences de Windows 11 (vérifié avec AOMEI Partition Assistant Standard).

Résultat de test

1. Mettre à jour le processeur

Le processeur est le composant central d'un ordinateur, et c'est également une condition nécessaire à la mise à niveau de Windows 11. Si votre ordinateur est Intel Core 6ème génération et inférieur, ou AMD Ryzen de première génération, vous devez mettre à jour le processeur pour répondre à la configuration minimale de Windows 11. Ensuite, l'architecture du processeur, la compatibilité, le nombre de cœurs et la vitesse d'horloge seront séparés afin de mettre à niveau le processeur de manière ciblée.

CPU

Architecture (CPU+OS)

L'architecture 64 bits requise par Windows 11 signifie que le processeur et le système d'exploitation peuvent traiter des données 64 bits en une fois. Plus précisément, un processeur avec une architecture 64 bits fait référence à un processeur avec une technologie de traitement 64 bits, c'est-à-dire que la largeur des données des GPR (registres généraux) du processeur est de 64 bits, ce qui peut théoriquement atteindre 17 millions de To de capacité de traitement pour offrir d'excellentes performances. Et le système d'exploitation 64 bits est basé sur un processeur 64 bits, bénéficiant pleinement de ses avantages en termes de performances pour obtenir les meilleures performances de traitement de contenu multimédia.

Parmi les exigences minimales du système pour Windows 11, l'architecture 64 bits est une condition difficile. En d'autres termes, si le système d'exploitation de votre ordinateur est de 32 bits, vous devez formater le disque dur avant de pouvoir installer Windows 11 ; si le processeur de votre ordinateur est de 32 bits, vous devez remplacer le processeur. Seulement lorsque le processeur et système d'exploitation de votre ordinateur ont tous les deux atteint une architecture 64 bits, la configuration minimale requise pour la mise à niveau de Windows 11 est satisfaite.

Compatibilité CPU

On parle du modèle de CPU installé sur l'ordinateur. Il y a quelques mois, Microsoft a annoncé la configuration minimale requise pour Windows 11, y compris une liste de compatibilité CPU, mais après une série de tests, Microsoft a apporté quelques modifications à la liste de compatibilité. La cible principale est la plate-forme Intel. Voici une brève présentation de la liste de compatibilité des processeurs Windows 11.

Si votre processeur provient d'Intel, voici les modèles compatibles de Windows 11 :

 • Série Intel Core X, série Zhiqiang W, y compris Intel Core 7820HQ
• Processeurs Intel de 8ème génération de bureau et mobiles (Coffee Lake, Whiskey Lake, Amber Lake)
• Processeur Intel de 9ème génération de bureau (Coffee Lake Refresh)
• Processeurs Intel de 10ème génération de bureau et mobiles (Comet Lake, Ice Lake, Amber Lake)
• Processeurs Intel de 11ème génération de bureau et mobiles (Tiger Lake)

Si votre processeur provient d'AMD, voici les modèles compatibles de Windows 11 :

• Processeurs AMD Ryzen série 2000 de bureau (Zen+, Zen)
• Processeurs AMD Ryzen série 3000 de bureau et mobiles (Zen 2, Zen+)
• Processeurs AMD Ryzen série 4000 de bureau et mobiles (Zen 2)
• Processeurs AMD Ryzen série 5000 de bureau et mobiles (Zen 3)

Différent de l'architecture x86/x64 utilisée par Intel et AMD, le processeur Qualcomm utilise l'architecture ARM. Voici les modèles compatibles avec Windows 11 :

• Snapdragon 850
• Snapdragon 7c
• Muflier 8c
• Snapdragon 8cx
• Snapdragon 8cx (deuxième génération)
• Microsoft SQ1
• Microsoft SQ2

Nombre de cœurs de processeur

La compatibilité avec Windows 11 est également une exigence stricte. Le processeur de votre ordinateur doit figurer dans la liste de compatibilité pour pouvoir être mis à niveau convenablement. Sinon, veuillez mettre à jour le processeur en fonction de la liste de compatibilité.
Nombre de cœurs de processeur

Il s'agit de la quantité de tâches que le processeur peut gérer en même temps. Le nombre de puces qui traitent les données sur le processeur est fixe. Ce nombre de cœurs physiques est également appelé cœurs. Single-core signifie que le processeur n'a qu'un seul cœur et dual-core signifie que le processeur a deux cœurs. 

Parmi les exigences minimales du système pour Windows 11, les exigences dual-core et supérieures doivent être remplies pour réussir la mise à niveau de Windows 11. Mais ne vous inquiétez pas, il n'y a presque pas de processeurs single-core sur le marché. Si le processeur de votre ordinateur figure sur la liste de compatibilité, cela signifie que le processeur de votre ordinateur doit être à dual-core ou supérieur. Si le processeur de votre ordinateur ne peut vraiment pas répondre aux exigences du dual-core et au-dessus, il est recommandé de remplacer le processeur directement.

Fréquence du processeur

Il s'agit de la vitesse à laquelle le processeur traite les tâches. La fréquence principale fait référence à la fréquence d'horloge du processeur, car toutes les opérations de l'ordinateur sont exécutées par étapes sous le contrôle du signal d'horloge, et chaque cycle de signal d'horloge termine une opération, de sorte que le niveau de la fréquence d'horloge reflète la vitesse de le CPU dans une large mesure la vitesse.

Parmi les exigences minimales du système pour Windows 11, il est nécessaire de répondre aux exigences de fréquence de 1 GHz et plus afin de réussir la mise à niveau de Windows 11. Maintenant il n'y a plus de processeurs avec une vitesse d'horloge de 1 GHz ou moins sur le marché. Si le processeur de votre ordinateur est sur la liste de compatibilité, cela signifie que l'horloge du processeur de votre ordinateur doit être supérieure à 1 GHz. Si le processeur de votre ordinateur ne peut vraiment pas atteindre la fréquence de 1 GHz et plus, il est recommandé de remplacer le processeur directement.

2. Mettre à jour la mémoire RAM

La mémoire RAM

La mémoire est l'un des composants importants d'un ordinateur, appelée également mémoire interne et mémoire principale. Elle est principalement utilisée pour stocker temporairement les données de calcul du CPU et échanger des données avec la mémoire externe comme les disques durs. En tant que pont entre le processeur et le stockage externe, la mémoire affecte la vitesse de fonctionnement globale de l'ordinateur.

À l'heure actuelle, la taille de la mémoire principale sur le marché est DDR4 8 Go, et la configuration minimale Windows 11 requise est de 4 Go et plus. On peut dire que la plupart des ordinateurs ne rencontreront pas de goulots d'étranglement de mémoire. Si votre ordinateur est ancien et ne répond pas aux exigences de mémoire, vous pouvez acheter directement des clés USB de 4 Go ou 8 Go après avoir confirmé que la mémoire de la carte mère peut augmenter la capacité et l'installer pour répondre à la configuration minimale Windows 11.

3. Étendre la mémoire ROM (stockage)

Nous avons mentionné dans la partie Configuration requise pour windows 11 que le stockage minimale pour installer Windows 11 est 64 Go ou plus, Cette condition est facilement remplie, mais il faut noter que si vous souhaitez passer directement de Windows 10 à Windows 11, vous devez vous assurer que l'espace libre de disque C est supérieur à 30 Go. La méthode de vérification est la suivante :

Appuyez sur la touche de raccourci Windows + E pour ouvrir Mon ordinateur, vous pouvez voir la taille totale du disque et l'espace disponible du disque C.

 Vérifier le stockage

Que faire si le disque C de votre ordinateur manque d'espace ? Le problème peut être résolu avec AOMEI Partition Assistant Professional - logiciel tiers puissant et fiable - en étendant l'espace du disque C, en migrant la partition système et en déplacant les applications vers d'autres disques.

Maintenant, vous pouvez télécharger la version Demo pour l'essayer avec nous.

Télécharger Demo Win 11/10/8.1/8/7/XP
Télécharger en sécurité

Méthode 1. Étendre le disque C

Étape 1 : Installez et lancez AOMEI Partition Assistant Professional. Dans l'interface principale, cliquez avec le bouton droit sur le volume qui est adjacent au disque C (Dans l'image ci-sessous, le volume adjacent au volume C est le volume D) et choisissez Redimensionner/Déplacer la partition. (Avec cette fonctionnalité, vous pouvez aussi redimensionner la partition BitLocker)

Redimensionner la partition

Étape 2. Réduisez la taille de la partition H en faisant glisser la bordure gauche vers la droite, l'espace non alloué généré se trouve sur le côté gauche du disque H, comme ça, cet espace non alloué peut être utilisé pour étendre le disque C, puis cliquez sur OK.

Faire glisser la bordure

Étape 3. Revenez à l'interface principale, vous pouvez voir qu'un nouvel espace non alloué est divisé. Cliquez avec le bouton droit sur le disque C et sélectionnez encore Redimensionner/Déplacer la partition dans le menu développé.

Espace créé

Étape 4. Maintenant, faites gilsser la la bordure droite du disque C vers la droite pour inclure l'espace non alloué généré dans le disque C, puis cliquez sur OK.

Faire glisser la bordure du disque C

Étape 5. Revenez à l'interface principale, vous pouvez voir ici que la taille de disque C augmente, mais ce n'est qu'un effet de prévisualisation. Pour valiser finalement l'opération, vous devez cliquer sur Appliquer dans le coin supérieur gauche de l'interface du logiciel. Dans la fenêetre pop-up,cliquer sur Exécuter

La taille du disque C augmente

Étape 6. Ensuite, sélectionnez Redémarrer en mode Windows PE ou Redémarrer en mode PreOS selon vos propres besoins, puis cliquez sur OK et suivez les instructions pour terminer l'opération.

Mode Windows PE

Étape 7. Suivez les indications du logiciel, votre ordinateur redémarrera, et en même temps, logiciel exécutera automatiquement cette opération. Finalement, quand le processus termine, cliquez sur Redémarrer. Comme ça, votre disque C a été étendu.

Opération terminée

Méthode 2 : Migrer la partition système

En plus d'étendre le disque C, vous pouvez également essayer de migrer le la partition système vers un disque ou une partition de plus grande capacité pour répondre à la configuration requise pour Windows 11.

Étape 1. Installez et exécutez AOMEI Partition Assistant Professional. Les informations de votre partition seront affichées sur l'interface principale. Ensuite, cliquez sur Migrer l’OS vers SSD ou HDD. Dans la fenêtre contextuelle, cliquez sur Suivant pour continuer.

Migrer l'OS

Étape 2. Sélectionnez une partition ou un espace non alloué sur le disque cible (SSD ou HDD), puis cliquez sur Suivant. (S'il n'y a pas d'espace non alloué, vous pouvez cocher « Je souhaite supprimer toutes les partitions... ».

Choisir disque cible

Étape 3. Dans cette fenêtre, vous pouvez modifier les informations (y compris la taille, l'emplacement et la lettre de lecteur) de la partition sur votre SSD/HDD, bien sûr, vous pouvez conserver les paramètres par défaut. Après avoir configuré toutes les informations, cliquez sur Suivant.

Modifier disque cible

Étape 4. Lisez attentivement la remarque. Et puis cliquez sur Terminer pour revenir à l'interface principale.

Lire la remarque

Étape 5. Pour enregistrer les modifications, cliquez sur le bouton Appliquer pour valider les opérations en attente.

Appliquer

Étape 6. Ensuite, sélectionnez Redémarrer en mode Windows PE ou Redémarrer en mode PreOS selon vos propres besoins, puis cliquez sur OK et suivez les instructions pour terminer la migration du système.

Méthode 3 : Déplacer les applications sur autre disque

En plus d'étendre le disque C et de migrer la partition système, vous pouvez également choisir de déplacer les applications du disque C vers d'autres disques, afin que le disque C puisse disposer de plus d'espace pour préparer la mise à niveau vers Windows 11.

Étape 1: Installez et exécutez AOMEI Partition Assistant Professional. Cliquez sur Tous les outils et puis App Mover.

Déplacer les applications

Étape 2 : Choisissez le volume C de votre ordi et cliquez sur Suivant.

Choisir le volume

Étape 3 : Sélectionnez les applications que vous souhaitez déplacer, le volume cible ( vous pouvez également choisir un autre volume comme E, F ), et cliquez sur Déplacer.

Choisir les applications à déplacer

Étape 4 : Confirmez que vous avez fermé les applications sélectionnées, cliquez sur OK.

Cliquer sur OK

4. Mettre à jour le micrologiciel du système

UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) est une sorte de spécifications de système PC utilisées pour définir l'interface entre le système d'exploitation, le firmware et le matériel du système. Cette interface est chargée d'alimenter l'autotest (POST), de connecter le système d'exploitation et de fournir une interface au système d'exploitation et au matériel. 

On peut dire que UEFI est une version mise à jour de l'ancien BIOS. Le mode de démarrage UEFI peut améliorer l'interopérabilité des logiciels, initialiser le matériel et rendre le système simple et rapide. Il peut résoudre les limitations du BIOS et éventuellement remplacer le BIOS.

Le démarrage sécurisé est une fonctionnalité de l'UEFI qui peut aider les ordinateurs à se défendre contre les attaques et les logiciels infectés. Dans la configuration minimale de Windows 11, il est clairement indiqué que l'ordinateur doit prendre en charge le démarrage sécurisé UEFI, ce qui est également une manifestation de la sécurité de Windows 11.

Lors de l'installation de Windows 11, vous entrerez automatiquement dans les paramètres du BIOS. Nous devons changer le mode de démarrage du BIOS hérité vers UEFI, mais la condition préalable pour cela est que votre disque soit au format GPT. Si votre disque est au format MBR, vous devez le convertir au format GPT au préalable pour atteindre la configuration requise pour windows 11.

Sous Windows 10, il est difficile de convertir un disque MBR en GPT, mais cela peut être fait facilement avec AOMEI Partition Assistant – logiciel tiers puissant et fiable. Ensuite, je vais vous présenter les étapes spécifiques :

Étape 1. Installez et lancez AOMEI Partition Assistant Professional. Cliquez avec le bouton droit sur le disque système et choisissez Convertir en disque GPT.

Convertir en disque GPT

Étape 2. Cliquez sur OK pour confirmer votre opération.

OK

Étape 3. Cliquez sur Appliquer pour valider l'opération en attente.

Appliquer

Étape 4. Ensuite, sélectionnez Redémarrer en mode Windows PE ou Redémarrer en mode PreOS selon vos propres besoins, puis cliquez sur OK et suivez les instructions pour terminer la conversion du disque système MBR en GPT.

5. Mettre à jour le TPM

Le Trusted Platform Module (TPM, littéralement le module de plateforme fiable) est un standard cryptographique pour cryptoprocesseurs (microcontrôleur dédié à la sécurisation d'un système par intégration de clés de chiffrement dans le matériel), sur laquelle s'appuie la mise en œuvre au niveau matériel d'un système NGSCB. 

TPM dispose également d'une mise à niveau de version. La dernière version est TPM 2.0, qui nécessite que la carte mère prenne en charge les puces TPM 2.0. Parmi les exigences minimales du système de Windows 11, TPM 2.0 est une exigence qui doit être remplie. Bien qu'il existe des moyens de contourner cette exigence, il n'est pas recommandé de le faire pour des raisons de stabilité et de sécurité.

TPM

Si votre ordinateur ne prend pas en charge le TPM 2.0, il est recommandé de remplacer la carte mère. À l'heure actuelle, la liste de prise en charge des cartes mères annoncée par les trois marques de cartes mères de première ligne ASUS, GIGA et MSI est la suivante :

ASUS : Pour la plate-forme Intel, à l'exception des cartes mères de la série 100, toutes les autres prennent en charge le TPM 2.0 ; pour la plate-forme AMD, seules les cartes mères de la série 300 et supérieures prennent en charge le TPM 2.0.
GIGA : les chipsets Intel prenant en charge le TPM 2.0 incluent les séries X299, C621, C232, C236, C246, 200, 300, 400, 500 ; les chipsets AMD prenant en charge le TPM 2.0 incluent les séries TRX40, 300, 400, 500.
MSI : Pour la plate-forme Intel, les cartes mères depuis la série 100 prennent en charge TPM 2.0 ; plate-forme AMD, seules les cartes mères de la série 300 et plus prennent en charge TPM 2.0.

6. Mettre à jour la carte graphique

Le nom complet de DirectX est Direct eXtension, qui est une interface de programmation multimédia créée par Microsoft. Il appartient à une interface de programmation d'applications (API). Le DirectX 12 mentionné dans la configuration minimale de Windows 11 n'est pas un modèle de carte graphique, mais fait référence à la prise en charge de la carte graphique. API DirectX 12.

Le nom complet de WDDM est Windows Display Driver Model, qui est la nouvelle génération de modèle de pilote graphique de Microsoft.À partir de Windows Vista, il prend en charge WDDM 1.0, à Windows 7, il prend en charge WDDM 1.1, à Windows 8 et Windows 8.1, il prend en charge WDDM 1.2/ 1.3, et Windows 10 prend en charge WDDM 2.0. Par conséquent, lorsque WDDM est en version 2.0, DirectX 12 peut être pris en charge.

En plus des outils de détection, vous pouvez également vérifier si l'ordinateur prend en charge DirectX 12 et WDDM 2.0 selon les méthodes suivantes :

Étape 1. Appuyez sur la touche Windows + R pour ouvrir la boîte de dialogue Exécuter, entrez dxdiag et cliquez sur OK.

Taper dxdiag

Étape 2. Dans la fenêtre contextuelle, cliquez sur Oui.

Oui

Étape 3. Dans l'interface de l'outil de diagnostic DirectX, cliquez sur l'onglet Affichage et recherchez le « Niveaux de fonctionnalité » et le « Modèle de pilote » dans la section Pilote. Les niveaux de fonctionnalité indiquent si le matériel de la carte graphique prend en charge DirectX 12 ; la version WDDM du Modèle de pilote représente la prise en charge du système.

Cliquer sur l'onglet Affichage

Dans des circonstances normales, les ordinateurs sur lesquels Windows 10 est installé devraient prendre en charge DirectX 12 et WDDM 2.0. Si votre ordinateur ne le prend pas en charge, mettez simplement à jour le pilote de la carte graphique.

7. Améliorer l’affichage

Dans les exigences minimales de Windows 11, certaines exigences sont également définies pour l'affichage, c'est-à-dire un écran haute définition (720p) avec une diagonale de plus de 9 pouces et chaque canal de couleur est de 8 bits. Celle-ci est une condition nécessaire, mais elle peut être remplie dans la plupart des circonstances. Si vous n'y parvenez pas, il vous est conseillé de remplacer l'écran pour remplir la configuration requise pour windows 11.

8. Connexion Internet et création de compte Microsoft

C’est très simple, votre ordinateur doit pouvoir accéder à Internet. En ce qui concerne la création d'un compte Microsoft, accédez simplement au site Web officiel de Microsoft, cliquez sur Créer un compte Microsoft et suivez les instructions pour vous inscrire.

Créer compte

En résumé

Bien que Windows 11 a une configuration minimale requise un peu sévère, c’est pour la sécurité, la stabilité et la compatibilité. Il est recommandé de suivre strictement les normes pertinentes. Si vous choisissez de contourner la configuration minimale requise pour mettre à niveau Windows 11, vous risquez d’avoir des conséquences graves.

Une condition nécessaire à la mise à niveau est de répondre à la configuration minimale de Windows 11. Dans cette dernière, l'architecture du processeur, la compatibilité du processeur, le nombre de cœurs du processeur, la fréquence du processeur, DirectX + WDDM2, la mémoire et la capacité disque disponible sont les points clés.

Les problèmes liés au processeur, à la carte graphique et à la mémoire peuvent être résolus en remplaçant le matériel. Le problème de la capacité de disque disponible est recommandé d'utiliser AOMEI Partition Assistant pour s'assurer que votre ordinateur peut être mis à niveau vers Windows 11 en douceur.