By Sara / Last Updated 30/10/2019

MBR corrompu dans Windows Server 2012 (R2)

Master Boot Record (MBR) est le premier endroit où le BIOS tente d'accéder lorsque vous allumez un ordinateur. Puis, le code qui y est stocké recherche la partition active sur le lecteur. Ensuite, le système localise le secteur de démarrage et commence à exécuter le fichier indiqué par ce secteur. Et il se déplace vers la partie du fichier NT Loader (NTLDR).

Si Windows Server 2012 R2 ne démarre pas, une des causes possibles est que la première étape du processus de démarrage a mal tourné. Le secteur de démarrage défectueux, l’infection virale, l’attaque d’hacker pourraient tous être les causes possibles de ce problème. Les messages de retour du problème de MBR corrompu pourraient être, la table inadmissible de cloison, logiciel d'exploitation manquant ou erreur dans le logiciel d'exploitation de chargement.

En fait, le problème de MBR corrompu se produit également sur Windows Server 2003/2008 (R2)/2016. Quoi qu'il en soit, ce qui compte est de réparer le MBR pour Windows Server 2012 (R2).

Deux méthodes efficaces de réparer le MBR sous Windows Server 2012(R2)

L’OS Windows Server offre en fait un outil intégré pour résoudre le problème du MBR quand vous l’achetez. Vous pouvez réparer le problème de MBR à l'aide de Console de récupération sur le disque d'installation de Windows.

Réparez le MBR corrompu via Console de récupération

1. Insérez le CD d'installation dans votre ordinateur. Démarrez le système depuis le CD en définissant l’ordre de démarrage dans le BIOS.

2. Sélectionnez l'option Console de récupération lorsque vous y êtes invité.

3. Allez à C:WINNT ou C:\WINDOWS. Vous devrez peut-être entrer le mot de passe de l’administrateur local à cette étape.

4. À l'invite de commande, tapez fixmbr et appuyez sur Entrée. Confirmez ce que vous allez faire.

Fixmbr Console de récupération

5. Retirez le CD et démarrez depuis le disque dur.

Astuces :

  • ◆ Vous pourriez taper FIXBOOT s’il y a un secteur de démarrage défectueux.

  • ◆ S'il existe plusieurs copies de Windows, assurez-vous que vous localisez la bonne.

Il est assez simple de réparer le MBR à l’aide du CD d’installation de Windows. Néanmoins, comment faire s'il n'y a pas de disque d'installation sous la main ? On peut se tourner vers un logiciel professionnel pour résoudre ce problème facilement.

Reconstruire le MBR sans disque d’installation

AOMEI Partition Assistant Server est un gestionnaire de partition complet sur disque dur, conçu spécialement pour l’OS Windows Server. Avec ce logiciel, on peut reconstruire facilement le MBR sous l’OS Windows Server même si l’ordinateur n’est pas bootable, car il est disposé avec la fonction As. de création de CD bootable.

Préparatifs : Etant donné que l’OS Windows Server 2012 ne démarre pas, veuillez préparer deux choses à l’avance :

  • ◆ Une clé USB (ou un CD/DVD) pour créer un support bootable.

  • ◆ Un autre ordinateur Windows (pas nécessairement le système Server) pour exécuter le processus de création. AOMEI Partition Assistant Server doit être installé sur cet ordinateur.

1. Branchez la clé USB sur votre ordinateur Windows, puis installez et lancez AOMEI Partition Assistant Server. Cliquez sur As. de création de CD bootable dans le côté gauche.

Créer Support Bootable

2. Puis choisissez Périphérique USB pour créer une clé USB bootable. Certains pilotes pour Windows Server 2012 pourraient être ajoutés durant ce processus.

Choisir Périphérique USB

3. Après avoir créé la clé USB bootable, veuillez l’insérer sur l’ordinateur Windows Server 2012, démarrez le système depuis la clé USB en modifiant l'ordre de démarrage dans le BIOS.

4. Une fois connecté, AOMEI Partition Assistant Server démarrera automatiquement. Trouvez le disque contenant le MBR corrompu, faites un clic droit dessus et sélectionnez Reconstruire le MBR.

Reconstruire MBR

5. Choisissez le bon type de MBR pour votre système Windows Server 2012 dans le dialogue pop-up. Veuillez choisir Windows 7/8/10/2011/2012 ici.

Choisir le type de MBR

6. Cliquez sur Appliquer, puis sur Exécuter pour valider la modification. Attendez que le processus soit terminé.

Appliquer

7. Déconnectez la clé USB bootable et redémarrez votre système.

Astuces :

  • ◆ Les étapes ci-dessus s'appliquent également à la réparation du MBR dans Windows Server 2003/2008 (R2). Il suffit de choisir le bon type de MBR pour votre système.

  • ◆ Exécutez CHKDSK en mode élevé après toutes les étapes pour voir s’il existe une autre erreur sur votre disque.

Autres astuces pour le problème Windows Server 2012 ne démarre pas

Si le problème de démarrage n'est pas causé par un MBR corrompu, vous pouvez essayer de réparer les fichiers de démarrage pour Windows Server 2012 (R2).

1. Démarrez depuis le disque d'installation et choisissez Réparer l'ordinateur dans le coin inférieur gauche. Ouvrez l’Invite de commande dans l’Option avancée.

2. Vous pouvez exécuter la vérification de fichier système et utiliser l’option hors ligne dans l'invite :

  • ◆ Exécutez SFC /OFFBOOTDIR (pour la réparation hors ligne, spécifiez l'emplacement du répertoire démarrage hors ligne)

◆ Exécutez SFC /OFFWINDIR (pour la réparation hors ligne, spécifiez l'emplacement du répertoire Windows hors ligne)

3. Retirez le CD et redémarrez votre ordinateur.

S'il s'agit du problème du magasin de données de configuration de démarrage (BCD), vous pourriez peut-être faire référence à l'erreur de démarrage BCD dans Windows Server 2012.

Conclusion

Deux méthodes fiables ont été présentées pour réparer le MBR dans Windows Server 2012. Veuillez choisir celle qui convient le mieux à votre situation. Il vaut mieux de sauvegarder Windows Server 2012 régulièrement au cas où les choses vont mal dans l'avenir.

AOMEI Partition Assistant Server est un bon gestionnaire de disque à ne pas manquer. Par exemple, vous pourriez facilement convertir le MBR en GPT dans Server 2012 sans perte de données, quelle que soit le disque système ou le disque de données. Vous pourriez aussi profiter des fonctions comme créer, redimensionner, formater, déplacer les partitions, migrer l’OS vers un SSD ou HDD, convertir un disque dynamique en disque de base, etc.